Institut de Cardiologie Personnalisée Lyon 


-A +A

Vous êtes ici

Chirurgie cardiaque - les radiofréquences

Découvrir les radiofréquences en chirurgie cardiaque

 

I/ DÉFINITION

La radiofréquence est la destruction de cellules électriques à l’intérieur des cavités cardiaques : cellules à l’origine d’un trouble du rythme invalidant. Sous anesthésie locale (sauf la radiofréquence de FA qui est sous anesthésie générale car la procédure est longue et douloureuse) le médecin ponctionne la veine fémorale droit et introduit une sonde jusque dans la cavité souhaitée, repérage du trouble du rythme (par ECG intra cardiaque) puis neutralisation des cellules concernées.

II/ INDICATIONS

    Troubles du rythme auriculaire lorsque les traitements anti arythmiques suffisent plus

        Fibrillation auriculaire

        Flutter

        Tachycardie atriale

            Troubles du rythme ventriculaire

                Tachycardie ventriculaire bien supportée

                    Tachycardie jonctionnelles

                        Wolf parkinson white

                        Tachycardie intra nodale ou par réentrée intra nodale

III/ COMPLICATIONS

    Dues à la ponction de la veine

        Hémorragie

        Infection

        Hématome

        Faux anévrisme

        Thrombose

            Dues à l’intervention en elle-même

    Epanchement péricardique

    Déclenchement d’un éventuel autre trouble du rythme

    AIT ou AVC

IV/ PREPARATION

    La veille de l’intervention

        S’assurer que le dossier du patient est complet

            Bilan de coagulation complet, NFP ; iono

            Bêta HCG si femme en âge de procréer

            ECG

            Radio pulmonaire

                Préparation du patient

                    Dépilation du nombril jusqu’au genou

                    Enlever le vernis à ongles si besoin

                    Pose d’une voie veineuse périphérique sauf si l’examen à lieu sous anesthésie générale

    Le jour de l’intervention

        Patient à jeun

        Douche avec un produit antiseptique

        Soin de bouche avec un produit type prexidine ou hextril à défaut

        Lit refait à blanc

        Enlever les bijoux et tout autre appareil (auditif, dentaire…)

        Poser un patch EMILA au pli de l’aine droit et gauche sur la veine (palper l’artère et descendre légèrement tout en restant dans le pli de l’aine)

V/ SURVEILLANCE

    Au retour de l’examen

        Prise des constantes (TA, pouls, température…)

        Surveillance locale du pansement

        ECG

        Surveillance télémétrique

        Se référer à la feuille de la salle technique en ce qui concerne l’heure du repas et du lever (en général le repas peut être pris de suit et le lever 3 heures après la fin de l’examen)

        Pour les radiofréquences de FA sous AG, alors du passage en salle de réveil les patients ont leur radio pulmonaire ainsi que leur ECG

        Pour les radiofréquences de FA sous AG, les patients sont mis sous héparine su pousse seringue (risque important de thrombus) un TCA de contrôle sera effectué environ 6h après le début du pousse seringue ainsi que la troponine pour évaluer la souffrance du muscle cardiaque

    Le lendemain de l’intervention

    Bilan sanguin (pour les radiofréquences de FA sous AG) : NFP, iono, troponine, bilan de coagulation

    Radio pulmonaire pour les radiofréquences de FA sous AG

    ECG

    Ablation du pansement compressif

    Sur prescription médicale le relais de l’héparine par une HBPM

NB : pour les radiofréquences de FA sous AG, il est nécessaire de piquer les groupes sanguins ainsi que les ACI. Si le patients sont décoagulés par une HBPM il faut prélever un anti Xa le matin même de l’intervention si l’injection d’HBPM a eu lieu la veille au soir. Il faut prélever un anti Xa à l’entrée du patient.