Institut de Cardiologie Personnalisée Lyon 


-A +A

Vous êtes ici

Les syncopes

Informations générales concernant les syncopes

Qu’est-ce que la syncope ? Que signifie s’évanouir ?
La syncope, ou évanouissement, est une perte de connaissance temporaire ; habituellement la personne tombe au sol et reprend ses esprits de manière spontanée et rapide (en général au bout de quelques minutes).

La syncope est une perte temporaire de la connaissance qui peut toucher tout le monde sans exception, quels que soient l’âge ou l’état de santé. Il existe quatre catégories de syncope en fonction de l’origine de la perte de connaissance : la syncope neurocardiogénique (la plus fréquente, son pronostic est bénin), la syncope orthostatique, la syncope cardiaque et la syncope cérébrovasculaire. Nous sommes tous susceptibles de connaître au moins un épisode de syncope au cours de notre vie.

Lorsque elle n’est pas liée à un problème cardiaque, elle est généralement considérée comme bénigne. Cependant, si le patient souffre d’un problème cardiaque, elle peut s’avérer être un signe précurseur d’une issue fatale, telle que la crise cardiaque ou la mort subite. Il ne faut donc pas sous-estimer la signification clinique de ce symptôme, surtout chez les patients souffrant de problèmes cardiaques, les patients âgés et ceux présentant des antécédents familiaux de maladie cardiovasculaire et de mort subite.

Qu’est-ce que la présyncope ?
La présyncope est l’ensemble des sensations ressenties juste avant un épisode de syncope (par exemple vertiges, étourdissements, troubles de la vision) mais sans réelle perte de connaissance.

Quels sont les mécanismes responsables de la syncope ?
La syncope est due à un ralentissement temporaire mais général de la circulation cérébrale. Certains facteurs, tels que l’épilepsie, l’hypoglycémie (diminution du taux de sucre dans le sang) ou les troubles psychiatriques, peuvent altérer l’état de conscience de manière complète ou partielle et par conséquent faire penser à un épisode de syncope. Cependant, dans de tels cas, la perte de connaissance n’est pas due à un ralentissement de la circulation cérébrale mais à différents mécanismes (non liés à la syncope).

A quelle fréquence se produisent les syncopes ?
Il s’agit d’un symptôme fréquent, à la fois chez les patients souffrant de maladies cardiaques et dans la population générale. La fréquence augmente proportionnellement à l’âge. En Europe et dans les autres pays industrialisés, la syncope est responsable de 1 à 2% des consultations aux urgences et de 1 à 2% des hospitalisations.

Quelles sont les causes de la syncope ?
Il existe quatre types de syncope, selon l’origine du ralentissement de la circulation cérébrale :

- la syncope neurocardiogénique
- la syncope orthostatique 
-
la syncope cardiaque 
- la syncope cérébrovasculaire