Institut de Cardiologie Personnalisée Lyon 


-A +A

Vous êtes ici

La syncope orthostatique

  • Qu’est-ce que la syncope orthostatique ?

Quand une personne se tient debout, sa pression artérielle a tendance à diminuer du fait de la gravité. La syncope orthostatique est due à l’incapacité du système nerveux à maintenir une pression artérielle normale en position debout. La syncope survient quand le cerveau n’est pas suffisamment oxygéné. Généralement, la baisse de tension responsable de la syncope se produit dans les quelques minutes qui suivent un changement de position (passage de la position couchée à la position debout). Parfois, il n’y a pas perte totale de connaissance mais le patient se sent mal, épuisé, il a « les jambes en coton » et des difficultés à se tenir debout. La syncope orthostatique est due à des maladies endogènes (par exemple la maladie de Parkinson) ou exogènes (comme le diabète) qui affectent le système nerveux autonome, ou alors à une baisse du volume sanguin (en cas d’anémie ou de déshydratation par exemple).

  • A quelle fréquence se produisent les syncopes orthostatiques?

Ce type de syncope est fréquent, en particulier chez les sujets âgés souffrant de plusieurs maladies et qui suivent plusieurs traitements. Ces troubles associés à l’hypotension orthostatique ont tendance à persister et à s’aggraver.

  • Quelles sont les perspectives d’avenir pour un patient présentant une syncope orthostatique ?

Les épisodes n’entraînent pas de risque accru de décès mais peuvent engendrer des blessures et altérer la qualité de vie du patient.

  • Quel est le traitement en cas de syncope orthostatique?

Il consiste à traiter toutes les maladies liées à ce type de syncope et à effectuer des changements simples au niveau du comportement (voir rubrique suivante). Dans certains cas, la prise de médicaments spécifiques est nécessaire